Les Homophones

Définition:

Les homophones sont des mots qui se prononcent de la même façon, mais qui n’ont pas la même signification.

[ad123]

Exemples:

1. Puis/ Puits :
* ” Dans ce jardin il y a un puits d’eau. ”
* ” Lave tes mains puis viens pour manger. ”

2. Son/ Sang/ Sans/ Sont :
*” Il a oublié son téléphone portable. ”
* “Il a demandé au docteur : “la prise de sang est-elle douleureuse ?”.
* “Je ne peux pas partir sans toi.”
*”Lucie et Maurice sont des cousins.”

3. Court /Cours /Cour /Courre :
* ” Ce livre est un peu court . il contient seulement 20 pages.”
* ” Elle suit des cours particulier en langues.”
* ” Dans cette école il y a une grande cour.”
*”La vénerie consiste à chasser à courre des animaux sauvages dans leur milieu naturel.”

4. Verre /Vert /verre /Vers:
* “un ver vert va vers un verre vert.”

Les Homophones

[ad123]

 

Les modes

les modes
l’indicatif:

[ad123]

* c’est le mode du fait réel, actuel et réalisable. c’est aussi le mode de déclaration et de certitude . Il est employé souvent dans les phrases simples .

* Dans les phrases complexes, on l’emploie dans les subordonnés relatives sauf lorsqu’il s’agit d’un souhait (” je cherche une villa qui me convienne”.) ou lorsque la relative contient le superlatif (“cette université est l’une des meilleures qui soit”.).

* En conclusion, l’indicatif s’emploie avec les conjonctives complétives quand le verbe de la principale exprime une certitude, une affirmation ou une assertion. Il s’emploie aussi avec les verbes d’opinion (croire, penser…) à la forme affirmative.

Le subjonctif :

*c’est le mode de doute et d’incertitude.

*Dans une proposition indépendante il exprime : une supposition ( soit les phrases suivantes…), une injonction (qu’il vienne!) ou un souhait (Que Dieu vous bénisse!)

*il s’emploie seulement après ces trois conjonctions de subordination temporelles : “avant que“, “jusqu’à ce que” et ” en attendant que“.

[ad123]

Les connecteurs: Comment relier les idées entre elles

young student holding a little chalkboard closeup

Pour classer les idées et les faits :

[ad123]

Additionner, préciser l’ordre des éléments :
*pour débuter: premièrement, d’abord, en premier lieu, tout d’abord, initialement, avant tout…
*pour les éléments : En outre, de plus, par ailleurs, ensuite, d’une part..d’autre part, après, mais aussi, dans un deuxième temps, deuxièmement…
*pour finir: enfin, en dernier temps , en définitive, somme toute…

Pour développer une idée:

*une explication/une justification: c’est à dire, en d’autres termes, assurément, effectivement, en effet, dans la mesure où, car, étant donné que, puisque, car…
*un exemple: ainsi, par exemple, notamment, comme …
*enrichir ou atténuer: voire, du moins, tout au moins…

Pour opposer des idées:

*marquer une forte contradiction: mais, en revanche, alors que, bien que, tandis que, au contraire…
*Rectifier (corriger): en réalité, en vérité, en fait…
*marquer faiblement une opposition: Cependant, néanmoins, pourtant, toutefois…

[ad123]

Le premier Empire (1804-1814)

Le passage du consulat à l’Empire:

Sous le Consulat la France guérie ses blessures: l’économie se stabilise et les conflits internes disparaissent.C’est pour cela Napoléon Bonaparte devient l’homme providentiel aux yeux des Français : autrement dit l’homme de la situation . Par crainte du retour des Royalistes les sénateurs proposent que le gouvernement soit basé sur une succession héréditaire (c’est la première étape vers l’Empire).

Deux mois plus tard le Sénat déclare Napoléon Bonaparte “Empereur des Français ” . Ce dernier exige un plébiscite et il devient Empereur par la majorité des voix françaises . Après cela une nouvelle constitution est créée de l’an 12. Elle représente le document fondateur de l’Empire et elle déclare que le pouvoir est donné à un Empereur qui peut transmettre son titre à un empereur héréditaire dans sa progéniture mais aussi dans sa descendance adoptif ou même dans la descendance de ses frères .

Le sacre de l’Empreur:

Le premier Empire

le sacre de Napoléon s’est déroulé à la cathédrale “Notre- Dame- De Paris” en présence du pape pie 3 bien que l’Empereur n’était pas un catholique pratiquant. D’ailleurs il tourne le dos au pape lors du couronnement et il pose sur lui même une couronne sur sa propre tête . Cet acte est fort car il rappel le couronnement de Charlemagne (un des plus grands rois français) . Napoléon couronne aussi son épouse l’impératrice Joséphine. L’Empereur demande plus tard à David (un peintre) de reproduire cette scène sur un tableau “Le sacré de Napoléon”.

La création des symboles:

Comme le montre le tableau de David la cérémonie du sacre est fortement symbolique . Afin de rassembler les Français, l’Empire est associé à de nombreux symboles tels que: les abeilles sur le manteau de l’Empereur qui est un symbole des Mérovingiens, les fleurs de lys jaunes sur fond bleu sur l’ameublement qui est un symbole des Capétiens , l’Empereur utilise la couronne dite de Charlemagne mais le symbole napoléonien le plus important reste l’aigle qui fait référence à l’Empire Romain.
A travers ces symboles Bonaparte veut montrer qu’il a crée lui même une dynastie .

[ad123]

Les victoires militaires de l’Empire:

En 1805, Napoléon combat contre la troisième coalition composé de l’Empire Russe et l’Empire autrichien qui sont financés par l’Angleterre.
l’Armée de Bonaparte est appelée la Grande Armée et elle marche sur l’Autriche , sa progression est rapide et l’armée autrichienne finit par se rendre à l’Empereur: c’est a première grande victoire de Bonaparte sous l’Empire.
Après cette victoire la Grande Armée entre en Moravie. Le 2 décembre 1805, elle remporte une victoire écrasante : les hommes de Napoléon sont 73000 et ceux de la coalition sont 86000 , mais grâce à la stratégie de Bonaparte la Grande armée a obtenue la victoire . Vaincue l’Autriche signe la paix avec la France .
En 1806, Napoléon avance vers la Prusse avec 160000 hommes et combat la quatrième coalition composée de la Prusse , l’Empire Russe , le Royaume Uni et la suède. Pendant la bataille le prince de la Prusse Ferdinand est tué et l’armée prussienne est finalement battue alors qu’elle comporte 250000 hommes .
grâce à ses victoires militaires l’Empire s’étend sur une grande partie de l’Europe.

Le blocus continental:

Après sa victoire contre la Prusse, Napoléon met en place un blocus continental le 21 Novembre 1806 afin d’étouffer l’Angleterre en l’empêchant de vendre ses produits aux autres pays européens. Il est vrai que le blocus a eu d’abord des résultats positifs sur l’agriculture et l’industrie française car il a permis plus d’exportation.
En revanche, Bonaparte a été obligé de mener une politique guerrière qui provoque en Europe un sentiment de haine contre la France . De plus ce blocus n’était pas respecté par tous les pays et par conséquent cette politique n’a pas eu les résultats espérés .

La victoire contre la Russie :

Après sa victoire contre la Prusse , Napoléon va au Pologne: un pays occupé par la Russie . Les polonais rejoignent la Grande Armée pour combattre les russes.
La France remporte la victoire lors de la bataille d’Hilsperg mais la Grande Armée a perdu beaucoup de soldats.
L’Empereur Napoléon et le Tsar Alexandre 1 signent le traité de Tislit qui dit que la Russie devient l’alliée de la France et qu’elle lui bondonne quelques îles en méditerranée et qu’elle participe au blocus continental.
Le premier Empire est au sommet de sa force .

La chute de l’Empire :

Après la guerre qu’il a mené en Espagne, Bonaparte place son frère Joseph sur la trône d’Espagne . Des troubles commencent en Espagne plus précisément à Madrid . Le peuple se révolte. Murat est appelé en Espagne par Napoléon et il intervient avec violence pour mettre fin à la révolte . L’Espagne redevient stable mais les français continuent à perdre des soldats .
En 1811, les actions espagnoles deviennent de plus en plus violentes et la France perd de plus en plus de soldats . Alors que la France est occupée avec l’Espagne une nouvelle guerre éclate avec la Russie . En 1812, Napoléon envahit la Russie . Cette campagne était une catastrophe pour les français car les russes ont utilisés la tactique de la terre brûlée : ils laissent les français entrer dans leur territoire et ils mettent par la suite le feu à leurs maisons et à leurs nourritures. résultat: de 675000 soldats qui sont allés à la Russie seulement 295000 sont revenus .
La Grande Armée est devenu faible et ses alliés redeviennent ses ennemis , ils forment la sixième coalition , ils expulsent l’armée française de la Prusse et en 1814, ils envahissent la France. Napoléon est obligé d’abdiquer (quitter le pouvoir), il est alors exilé sur l’île d’Elbe.

[ad123]

 

Quelle est la différence entre l’attribut du sujet et l’attribut de l’objet ?

lattribut-de-lobjet

L’attribut du sujet :

  • C’est un mot ou un groupe de mots qui attribue une qualité/propriété au sujet de la phrase.
  • Il est non supprimable et non déplaçable.
  • Il peut être :

un nom commun:
“Sophie est élève dans cette école.”

un nom propre:
“L’auteur de L’Alchimiste est Paulo Coelho.”

un pronom:
” Il est riche mais il ne l ‘a pas toujours été.”

un groupe nominal (GN):
“Paulo Coelho est l’auteur de L’Alchimiste.”

un adjectif:
“Il a l’air content.”

un participe passé:
“la femme y était assise depuis des heures.”

une proposition subordonnée conjonctive:
“l’idée est qu’il soit en sécurité.”

une proposition subordonnée relative:
“je ne suis pas qui vous croyez.”

  • Il est précédé souvent d’un verbe d’état : (devenir, avoir l’air, être , passer pour, demeurer, sembler, paraître…)
  • Il peut être relié au sujet par d’autres verbes que des verbes d’état par exemple:

verbes de mouvement:
” Il est parti triste .”

” Il est rentré heureux.”

verbes pronominaux :
” Elle s’appelle sarah.”

” Elle se fait belle pour lui.”

verbes à la voix passive:
” Cristiano Ronaldo est considéré comme le meilleur buteur .”

[ad123]

L’attribut de l’objet:

  • Il attribue une qualité/propriété à l’objet.
  • il est non supprimable et non déplaçable
  • il est souvent précédé par un complément d’objet direct (COD)
  • Il peut être :

un nom:
“Je crois Trump président .”

un pronom:
“je te considère comme celle qui as la plus de chance d’entre nous .”

un adjectif:
“je trouve cet homme intelligent.”

un participe passé:
” je trouve cette fille occupée par tant de travail.”

un groupe prépositionnel(GP):
“je l’ai retrouvée en plein concentration.”

une proposition subordonnée relative ( lorsque le verbe de la proposition principale est un verbe de perception ou le verbe avoir ):
“je vois le prof qui corrige les examens.”

“j‘ai le cœur qui bat .”

Astuces pour faire la différence entre l’attribut du sujet et l’attribut de l’objet :
l’attribut du sujet représente une seule personne/chose:
“cet homme est mon mari.” (“mari” et “homme” sont une seule personne)
ce qui n’est pas le cas de l’attribut de l’objet :
“je vois le directeur qui parle.” ( “je” n’est pas “le directeur” autrement dit ce n’est pas le “je” qui parle mais le directeur )

[ad123]

La Phrase Complexe

la-hrase-complexe

La Phrase Complexe

Comme la phrase simple, la phrase complexe répond aux critères définitoires d’une phrase canonique française à savoir le critère formel, le critère sémantique et le critère morpho-syntaxique sauf qu’elle doit avoir deux ou plusieurs verbes conjugués.
Dans cette phrase complexe il y a un rapport de dépendance, autrement dit les propositions sont reliées entre eux à travers:

la juxtaposition:

lorsque la phrase globale est formée de 2 ou plusieurs propositions considérées chacune comme une phrase autonome(indépendante). Ces phrases sont séparées par un signe de ponctuation tel que la virgule , le point -virgule, deux points…
“Il n’est pas venu, il est malade.”
“vous croyez sans doute avoir fait beaucoup pour moi; je suis forcé vous dire que vous trompez.”
(benjamin constant_Adolphe)

[ad123]

la coordination:

les propositions sont reliées entre eux au moyen d’une conjonction de coordination(mais, ou, et, donc, or, ni, car) ou par un adverbe conjonctif (portant,ainsi,aussi…)
“il n’est pas venu car il est malade.”
“vous croyez sans doute avoir fait beaucoup pour moi mais je suis forcé vous dire que vous trompez.”

la subordination:

Lorsque la phrase globale est construite d’une proposition principale et d’une proposition subordonnée. Les propositions subordonnées sont introduites par un mot subordonnant/ un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où…) ou par une conjonction subordonnée( parce que, étant donnée que, afin que …)
“il n’est pas venu parce qu‘il est malade.”
“vous croyez sans doute avoir fait beaucoup pour moi alors que je suis forcé vous dire que vous trompez.”

[ad123]

L’utilisation du plus que parfait

lutilisation-du-plus-que-parfait
Le plus-que-parfait se forme avec l’auxiliaire être ou avoir conjugué à l’imparfait, suivi du participe passé du verbe. 

Conjugaison du plus-que-parfait :

[table id=11 /]

Utilisation du plus-que-parfait :

Le plus-que-parfait est un temps du passé, qui exprime une action plus ancienne qui s’est déroulée avant le moment du récit.

[ad123]

La voix active et la voix passive

la-voix-active-et-la-voix-passive

La voix active :

C’est le sujet qui fait l’action.
Exemple : Voix active : Yanis mange une pomme.
                  Voix passive : la pomme est mangée par Yanis.

[ad123]

La voix passive :

C’est le sujet qui subit l’action. Ce qui dans la phrase active était complément d’agent, devient le sujet dans la phrase passive.

Le complément d’agent est introduit par la préposition : « par », « de ».
Remarque : le complément d’agent n’est pas obligatoire.
Exemple : Voix active : On a mangé la pomme.
                  Voix passive : La pomme a été mangée.

Formation des temps à la voix passive :
A la voix passive, le verbe est composé de l’auxiliaire « être » + le participe passé.

Les verbes intransitifs ne peuvent subir de transformation.
Exemple : Yanis pensait à ses amis.

L’auxiliaire « avoir » ne peut être mit à la voix passive.
Exemple : Il a une belle voiture.

Il est possible d’employer la forme pronominale « ON » avec certains verbes.
Exemple : Cette voiture se vend bien. / On vend bien cette voiture.

[ad123]

L’adjectif qualificatif

ladjectif-qualificatif
L’adjectif qualificatif exprime une qualité du nom.

 Le féminin des adjectifs qualificatifs

  • Règle générale :
  •  On ajoute « e » à la fin de l’adjectif.

Ex : petit→ petite ; dur →dure ; carré→ carrée.

  •  Exception :

[table id=9 /]

[ad123]

Attention : dix adjectifs qui se terminent par « eur » ont un féminin en « eure » : (antérieur ;

inférieur ; postérieur ; supérieur ; ultérieur ; extérieur ; intérieur ; meilleur ; majeur ;

mineur.)

N.b. : les adjectifs : beau ; vieux ; nouveau ont deux formes au masculin singulier :
[table id=10 /]

 Le pluriel des adjectifs qualificatifs

  •  Règle générale :
  • On ajoute « s » à la forme écrite du singulier

Ex : bleu→ bleus ; noire→ noires

  •  Cas particuliers
  •  Certains adjectifs se terminent par «  s » ou «  x » ne change pas au pluriel

Ex : un mur bas→ des murs bas

eau→ eaux

Ex : jumeau→ jumeaux ; nouveau→ nouveaux.

al→ aux

Ex : national→ nationaux (exceptions : banal(s) glacial(s) fatal(s) final(s) etc.)

[ad123]

La place des adjectifs qualificatifs

la-place-des-adjectifs-qualificatifs
On place après le nom :

 Les adjectifs qui indiquent

  •   la couleur :

Ex : une robe rouge.

  • la forme :

Ex : une table carrée.

  •  la religion :

Ex : un rite catholique.

  •  la nationalité :

Ex : un écrivain marocain.

  •  Les adjectifs qui correspondent à un complément de nom :

Ex : un problème financier (de la finance).

  •  Le participe employé comme adjectif :

Ex : un voyage fatiguant.

[ad123]

On place avant le nom

  • Généralement les adjectifs courts comme : beau ; vieux ; petit ; grand….

Ex : un petit bateau.

Remarque : ces adjectifs s’ils sont modifiés par un adverbe peuvent se placer après le nom

Ex : un bateau très petit. Ou un très petit bateau.

On place avant ou après le nom

  • Les adjectifs d’appréciation : magnifique ; extraordinaire ; superbe ; délicieux etc.

Ex : un spectacle magnifique. ou un magnifique spectacle.

[ad123]