Quelconque et quiconque

quelconque-et-quiconque
1) – Quelconque

  • Adjectif singulier ou pluriel généralement placé après le nom qui exprime une indétermination.
  •  Signifie quel qu’il soit ou n’importe lequel.

Ex : cette fête m’ennuie .Je trouverai un prétexte quelconque pour ne pas partir. (n’importe quel prétexte).

2) – Quiconque

  •  Pronom singulier qui indique une personne indéterminée.
  •  Signifie n’importe qui.

 Ex : elle fait ça mieux que quiconque.

[ad123]

La phrase simple

la-phrase-simple
La phrase simple :

– contient un seul verbe conjugué.

– elle forme une « proposition ».

Il existe différents types de phrases simples :

1) – sujet+verbe

 Ex : Elle mange.

2) – sujet + verbe + attribut

(L’attribut est un adjectif ou un nom relié au sujet par un verbe d’état  «  être ; sembler ;

paraître…)

 Ex : Mon père paraît malade.

[ad123]

3) – sujet + verbe + complément d’objet direct ou indirect

(le complément d’objet complète le sens d’un verbe)

 Ex 1: Le soleil éclaire le Terre.

 Ex 2 : j’écris à mon père.

4) – sujet + verbe + complément d’objet direct/ indirect) + complément circonstanciel

(le complément circonstanciel apporte une information sur le lieu ; le temps ;la cause ;le but etc.

Sa place dans la phrase est variable.)

Ex : Samedi prochain, je visiterai ma tante (samedi prochain complément circonstanciel de

temps)

[ad123]

Le style direct et indirect

le-style-direct-et-indirect
Il existe deux façons de rapporter les dialogues d’un personnage :

  • Le Style direct : Dans le style direct le dialogue est rapporté tel qu’il a été dit.
    Exemple : Il lui a demandé : «  Qu’est-ce que tu as de prévu demain ? ».
    Les ponctions sont : guillemets, tirets.
  • Le style indirect :Dans le style indirect le dialogue est transformé.
    Exemple : Il lui a demandé ce qu’elle avait de prévu le lendemain.
    Il n-y a aucune ponctuation.

[ad123]

Les modifications dans le style indirect :

1/ Les modifications de temps :
[table id=4 /]

2/ Les modifications des marques  de temps : 
[table id=5 /]

3/ Les modifications des pronoms personnels : 
[table id=6 /]

4/ Les modifications des pronoms démonstratifs :
[table id=7 /]

5/ Les modifications des pronoms possessifs :
[table id=8 /]

[ad123]

L’accord du participe passé

laccord-du-participe-passe
1/ Le participe passé des verbes non pronominaux conjugués avec « être » :

Il s’accord avec le sujet de la phrase.
Ex : Ils sont partis en cours.

2/ Le participe passé conjugué avec « avoir » :

Il s’accorde uniquement avec le COD qui précède.
Ex : j’ai trouvé une chatte je lai emmenée à la maison.

3/ Le participe passé conjugué sans auxiliaire :

Il s’accorde avec le terme auquel il se rapporte.
Ex : Assise sur un fauteuil, Sarah lisait un livre.

4/ a) Le participe passé conjugué avec les verbes attributifs :

[ad123]

Petit rappel : les verbes attributifs sont : « paraître, sembler, devenir, Demeurer, rester, naître, vivre, mourir, tomber ».
Lorsque le participe passé est conjugué avec ces verbes, Il s’accord avec le sujet de la phrase.
Ex : Les invités paraissent épuisés.

b) Le participe passé conjugué avec les verbes attributifs du COD :

Petit rappel : les verbes attributifs du COD sont : « croire, juger, estimer, élire, trouver, laisser, faire, déclarer, proclamer, considérer comme, prendre pour, tenir pour, traiter de »
Lorsque le participe passé est conjugué avec ces verbes, Il s’accord en genre et en nombre avec le COD.
Ex : Nous les avons crus morts.

5/ Le participe passé des verbes pronominaux :

Les verbes pronominaux s’accompagnent toujours d’un pronom « se ».
Ex : Les enfants se sont perdus.

[ad123]

Le présent de l’indicatif

le-present-de-lindicatif
Terminaisons des verbes du premier groupe « er » :

Je → e ; tu → es ; il/elle/on → e ; nous → ons ; vous → ez ; ils elles→ ent.

Remarque :

cer→je place ; nous plaçons.

ger→ je nage ; nous nageons.

guer→ je conjugue ; nous conjuguons.

eter→ je jette ; nous jetons.

eler→ j’appelle ; nous appelons.

oyer/uyer (« y » devient « i » devant « e » muet) →je m’ennuie ; nous nous

ennuyons.

ayer (« a »devient « i » devant «  e » muet) →je balaie ; nous balayons.

[ad123]

Terminaisons des verbes du deuxième groupe «  ir » :

Je→ is ; tu →is ; il/elle/on→ it ; nous →issons ; vous →issez ; ils/ elles →issent .

Terminaisons des verbes du troisième groupe :

 Je→ s ; tu →; il/elle/on →t ; nous →ons ; vous→ ez ; ils /elles →ent → comme : voir .

 Je →ds ; tu →ds ; il/elle/on →d ; nous →ons ; vous→ ez ; ils/ elles→ ent →comme : prendre.

 Je→ x ; tu →x ; il/ elle/on→ ; nous→ ons ; vous →ez ; ils/elles→ ent →comme : vouloir.

 Je →e ; tu →es ; il/elle/on →e ; nous→ ons ; vous →ez ; ils/elles →ent →comme : ouvrir.

[ad123]

Comment faire la différence entre « on », « en » et « ont ».

la-difference-entre-on-en-et-ont
1) ON :

On est un pronom personnel indéfini de la troisième personne du singulier, il prend souvent le sens de « nous ».
Exemple : On rentre à la maison.

2) EN :

[ad123]

En est une préposition et peut aussi être un pronom adverbial ou avec un gérondif.

« En » dans le cas d’une préposition :
Il est souvent placé devant le nom d’un pays ou d’une région
Exemple : Je vie en Algérie.

« En » dans le cas d’un pronom adverbial :
Il est souvent placé avant le verbe.
Exemple : Je n’en veux plus.

« En » dans le cas d’un gérondif :
Il est placé avant le gérondif.
Exemple : Je conduits en chantant.

3) ONT :

Il s’agit du verbe « avoir » conjugué à la troisième personne du pluriel au présent de l’indicatif.
Exemple : Ils ont raté leur train.

[ad123]

LEs valeurs du conditionnel

valeurs-du-conditionnel
Le conditionnel présent peut exprimer :

[ad123]

  •  Une demande polie :

Ex : Pourriez-vous m’indiquer la gare, s’il vous plaît?

  • un conseil atténué.

Ex : tu devrais prendre ton médicament régulièrement.

  •  Une hypothèse dans le présent ou le passé.

ExCette carte postale pourrait venir de lui.

 Un souhait ou un regret. Ce souhait est souvent exprimé à l’aide des verbes aimer et vouloir.

ExJ’aimerais terminer mes études en France.

  •  Un fait imaginaire, souvent dans le cadre d’un jeu.

ExSi nous étions des soldats, je serais d’Artagnan et tu serais Athos.

  •  Le futur dans le passé

Ex : elle m’a affirmé qu’elle viendrait demain.

[ad123]

Faire la différence entre d’avantage et davantage

faire-la-difference-entre-davantage-et-davantage
Davantage

[ad123]

Davantage est un adverbe qui s’écrit en un seul mot et signifie « plus ».

Ex : parlez-moi davantage de vous.→ parlez-moi plus de vous.

N.B : « Davantage » est un adverbe : il est invariable (ne s’accorde jamais)

Davantage = plus

D’avantage

D’avantage est composé du nom « avantage » + de (d’). On peut le remplacer par «de

gain(s) », « de profit(s) », « d’intérêt(s) »

Ex : Il ne voit pas d’avantage à s’abonner. = Il ne voit pas de bénéfice à s’abonner.

N.B : « D’avantage » est un groupe nominal : il est variable (il s’accorde)

D’avantage = de gain (s)=de profit(s)=d’intérêt(s).

[ad123]

Le complément d’objet direct et indirect

  • le-complement-dobjet-direct-et-indirect• Le complément d’objet direct (COD) :

[ad123]

fait partie du groupe verbal.

  • il est rattaché au verbe directement, sans préposition.
  • il désigne l’être ou l’objet sur lequel porte l’action.
  • Comment le reconnaître ?
  • Le complément d’objet direct répond aux questions suivantes :

        sujet+ verbe+ qui (l’être)? ou sujet+verbe+quoi           (l’objet)?

Ex : J’écris une lettre. (J’écris quoi ? une lettre.)

  • • Le complément d’objet indirect (COI) :

  • Fait partie du groupe verbal
  • rattaché au verbe indirectement, par l’intermédiaire d’une préposition (à, de, pour…).
  • il désigne l’objet de l’action.
  • Comment le reconnaître ?
  • il répond aux questions suivantes :

sujet+verbe+de qui (l’être)? ou de quoi (l’objet) ?

sujet+verbe+ à qui ? à quoi ?

              Ex : Stéphane téléphone à son ami. (Stéphane téléphone à qui ? à son ami)

[ad123]

Pluriel des mots composés

pluriel-des-mots-composes
Le pluriel des mots composés dépend de leur formation :

[ad123]

nom + nom

les deux s’accordent => ex : des choux-fleurs

nom + adjectif ou adjectif + nom

Les deux s’accordent => ex : des coffres-forts, des grands-parents.

adjectif + adjectif

Les deux s’accordent => ex : des sourdes-muettes

verbe + nom

sauf le nom s’accorde le verbe reste invariable => ex : des couvre-lits (le

verbe «  couvrir » reste invariable.) (plusieurs lits→ le nom s’accorde.)

verbe + adverbe

Les deux restent invariables(ne s’accordent pas) => ex : des passe-partout

verbe + verbe

Les deux restent invariables(ne s’accordent pas) => ex : des laissez-passer.

adverbe ou préposition + nom

en général, c’est le nom qui s’accorde => ex : des arrière-pensées ; des

tête-à- tête.

[ad123]